Journal de pousse - Janvier 2016

Longueur : 63,5 cm
La dernière fois que je vous parlais de mes cheveux, je vous racontais toute mon aventure pour avoir les cheveux plus clairs avec des soins naturels. J'avais finalement craqué et fait quelques mèches blondes chimiquement. Vraiment, je regrette entièrement d'avoir fait ça !

Déjà, chimique et naturel ça ne fait vraiment pas bon ménage ! Impossible de trouver un shampoing ou un soin adéquat. La plupart des mélanges que j'ai pu faire fonçaient mes mèches blondes et quand je trouvais un shampoing qui ne fonçait pas, mes cheveux restaient toujours un peu (beaucoup) poisseux. La meilleure solution que j'ai pu trouver était de diluer un peu de bicarbonate de soude dans de l'eau. Avant mon shampoing, je massais mes longueurs avec de l'huile de Piqui, pour éviter de trop les assécher. Mais c'était loin d'être top...

Sur cette photo, on peut voir à quel point mes cheveux étaient cramés :

Clairement, une fois que les cheveux sont cramés c'est irrécupérable. Ce n'est pas la peine de tenter tous les soins possibles et imaginables, ça ne changera rien. Il y avait un contraste flagrant entre mes mèches (pleines de fourches, sèches et cassantes) et mes cheveux sains.

J'ai finalement décidé de les couper... Pour éviter la casse, j'avais seulement fait des mèches sur la couche supérieure de mes cheveux. Donc un petit dégradé m'a permis d'enlever le plus de mèches blondes possible et de récupérer le plus de cheveux sains.

Ce n'est pas flagrant sur la photo, mais j'ai vraiment pu récupérer de plus beaux cheveux ! 
Longueur : 57,5 cm
De là, j'ai quand même voulu changer la couleur de mes cheveux (à notre grand défaut de ne pas accepter nos cheveux comme ils sont...). Je voulais unifier la couleur et ne plus voir les quelques mèches blondes récalcitrantes. J'avais, aussi, envie d'un beau chocolat aux reflets rouges depuis quelques temps, mais je culpabilisais à l'idée d'avoir cramé mes cheveux pour rien si je faisais cette couleur...

En coupant, j'ai fait des touches d'essais sur les bouts coupés pour choisir le mélange idéal.

Le choix final a donc été : Henné du Yémen + Rhapontic + Katam

Henné du Yémen + Rhapontic + Katam
La photo a été prise une semaine après la coloration et un premier shampoing (qui a un peu fait dégorger la couleur). J'ai donc à peu près la couleur que je voulais même si j'aimerais quelque chose d'un peu plus chocolaté. Et les anciennes mèches blondes (qui sont rousses désormais) ressortent un peu trop à mon goût.
Je peux maintenant recommencer les shampoings au Sidr et Shikaïkaï qui me conviennent vraiment très bien !

S'il y a une bonne leçon à tirer de mon histoire capillaire : si vous êtes brunes et que vous voulez éclaircir vos cheveux, le naturel ne suffira pas (au mieux vous aurez quelques reflets qui seront toujours un peu roux/cuivrés) mais SURTOUT NE CRAQUEZ PAS... Il vaut mieux avoir de beaux cheveux bruns en bonne santé plutôt que d'avoir la couleur que l'on souhaite avec des cheveux cramés.
Et surtout, associer chimique et naturel c'est vraiment pas terrible !

Mon but est d'avoir les cheveux à la taille et à force d’abîmer mes cheveux en voulant les éclaircir, je suis obligée de les couper régulièrement pour repartir sur une base saine. Je n'arrive donc jamais à la longueur que je veux.

Maintenant c'est promis, je ne craquerai plus !

CONVERSATION

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire